Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
23/05/2019

Nourrir des nourrissons : des règles à suivre

Dès les premiers mois, le nourrisson prend du poids et grandit, son cerveau se développe. Le tout petit a donc des besoins particuliers en énergie, lipides, protéines, minéraux et vitamines.

Le lait infantile ou le lait maternel sont la base de l’alimentation du nourrisson.
Attention : Les substitutions par d’autres boissons courantes comme les boissons végétales (à base de soja, de riz, d’amande, ...), ainsi que les laits d’origine animale (de chèvre, ânesse, brebis…) ne conviennent absolument pas aux nourrissons.

Carton rouge : Le miel est un aliment interdit pour les nourrissons à cause du risque de botulisme.

Pour un développement optimal, une alimentation adéquate est donc indispensable :

  • A moins d’un an, aucune substitution au lait maternel et/ou aux laits infantiles 1er et 2e âge ne conviennent.
  • Les laits végétaux, les laits animaux de consommation courante ne permettent pas de couvrir les besoins nutritionnels des nourrissons et peuvent donc mettre en danger les nourrissons.
  • Le lait maternel est l’aliment le mieux adapté aux besoins du nourrisson en croissance pour sa composition nutritionnelle et ses caractéristiques biologiques (défenses immunitaires, oligoéléments, profils en acides gras etc…), il est donc important que la maman ne présente aucune carence dépendant de son alimentation. Pour les mères qui allaitent et suivent un régime végan (végétalien), une complémentation de la mère en vitamine B12 est nécessaire.
  • Au moment de la diversification, vers 6 mois, votre enfant découvre de nouvelles saveurs (légumes, viandes, fruits etc…) mais le lait infantile ou maternel doit rester la base de l’alimentation du nourrisson. Jusqu’à 3 ans, il est préférable de donner un « lait de croissance » ou un « lait de suite » car ils sont enrichis en fer et en acides gras essentiels.

Ne pas subvenir à ses besoins nutritionnels peut mettre en danger la vie de votre enfant, avoir des conséquences sur la croissance en poids, en taille et sur le développement cérébral.

Attention, les préparations à base de protéines de soja 1er ou 2e âge sont les seules à être régies par la réglementation des aliments de l’enfance. En cas d’intolérance du nourrisson aux protéines de lait de vache, des préparations pour nourrissons, formulées à partir de protéines végétales peuvent être prescrits par des médecins, mais il s’agit toujours de préparations spécialement formulées pour couvrir les besoins des nourrissons. Ne les confondez pas avec les « laits » ou jus ou crème de soja, qui ne sont pas adaptés aux enfants de moins de 3 ans.

A consulter : 

Crédit photo : Pixabay

Dernière modification le 23/05/2019