Imprimer cette page
28/08/2018

Emballages et contenants alimentaires : 7 bons réflexes

Plastique, aluminium, ... Ces matériaux ont-ils un impact sur nos aliments ? Quel est l’impact sanitaire des emballages alimentaires ? En l'absence d’étude probante, il existe des gestes simples pour éviter que les emballages contaminent vos aliments.

La conservation et le réchauffage des produits peuvent être de véritables casse-tête pour les consommateurs. Plastiques, phtalates, bisphénols, aluminium ou carton d’emballage sont au cœur des débats car ces matériaux ou molécules qu’ils contiennent pourraient migrer dans les aliments.

D’après l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), c’est le cas des huiles minérales présentes dans les encres et adhésifs de certains emballages en papier et en carton. Une molécule, le bisphénol A, a même été interdite en France, notamment à cause de son rôle de perturbateur endocrinien.

Au milieu de tous ces messages, adoptez les bons gestes !

  1. Conservez-les dans des bocaux en matière plus inerte, comme le verre ou la céramique.

  2. Ayez le réflexe, en rentrant des courses, d’enlever les emballages carton avant de stocker dans des bocaux des pâtes ou du riz, par exemple.

  3. Avant de ranger vos produits au réfrigérateur, retirez leurs emballages (papier carton autour des yaourts, etc.). Différentes personnes ont pu les manipuler en magasin et donc les salir.

  4. Au four, mieux vaut éviter de cuire des aliments acides (tomates, citron, etc.) dans de l’aluminium (papillote). L’acidité et la température élevée augmentent la migration de l’aluminium vers les aliments.

  5. Au four micro-ondes, n’utilisez pas d’emballages abîmés ou usés et ne réutilisez pas les contenants à usage unique. Privilégiez un récipient en verre ou un bol en céramique.

  6. Avant de réchauffer votre plat au four micro-ondes, vérifiez que votre contenant est compatible avec cet usage.

  7. Évitez un chauffage trop fort et préférez un chauffage plus long mais à plus faible puissance, surtout si vous utilisez des emballages en plastique. Un chauffage ou un réchauffage à pleine puissance augmente le risque de migration des substances présentes dans les contenants ! Optez pour 2 minutes à 650 W plutôt que 50 secondes à 1 270 W.
Dernière modification le 28/08/2018