Imprimer cette page
12/09/2018

Etiquetage nutritionnel simplifié : où en est on ?

Afin de rendre plus lisible et compréhensible l'étiquetage nutritionnel pour les consommateurs, le  logo Nutri-Score apparaît désormais sur de plus en plus d'emballages. La CLCV fait le point. 

Le Nutri-Score, en bref.

  • Un logo synthétique en face avant des produits alimentaires et qui informe sur la qualité nutritionnelle globale
  • Une échelle de 5 couleurs (du vert foncé à l’orange foncé) associée à des lettres allant de A à E pour une meilleure compréhension. (A pour les aliments ayant le meilleur score)
  • Le score prend en compte pour 100 grammes de produit, la teneur :

     - en nutriments et aliments à favoriser (fibres, protéines, fruits et légumes) ;

     - ET en nutriments à limiter (énergie, acides gras saturés, sucres, sel).

     - Après calcul, le score obtenu par un produit permet de lui attribuer une lettre et une couleur.

  • Tous les aliments transformés, excepté les herbes aromatiques, thés, cafés, levures...  sont concernés ainsi que toutes les boissons, excepté les boissons alcoolisées.

ENCART HD vert

Un logo soutenu par les pouvoirs publics et les associations de consommateurs

Le logo Nutri-Score a été conçu par Santé publique France, à la demande de la Direction générale de la santé, en s’appuyant sur les travaux de recherche nombreux. L’implication des pouvoirs publics, des différents acteurs de chaines alimentaires, de la recherche ainsi que des associations de consommateurs a rendu sa création possible.


En tant que représentants des consommateurs, la CLCV a soutenu le logo officiel Nutri-Score qui a fait ses preuves en conditions réelles d’achats. Nous appelons à son déploiement pour permettre enfin aux consommateurs d’être informés facilement sur la qualité nutritionnelle des produits qu’ils achètent et de comparer rapidement les produits alimentaires entre eux

Un étude Leclerc montre que les clients des drives utilisant le Nutri-Score ont vu la note nutritionnelle de leurs paniers s'améliorer de 10%. C’est encore plus vrai pour les populations moins favorisées (13%).

Une petite vidéo qui explique l’histoire et le fonctionnement du logo :

 « Le Nutri-Score est développé et soutenu par Santé Publique France et les pouvoirs publics »

Santé Publique France a également lancé du 6 au 27 mai dernier une campagne TV pour mieux connaître le Nutri-Score. Vous pouvez retrouver cette vidéo ci-dessous :

 

Plus de 70 entreprises de l’industrie agro-alimentaire engagées en faveur du Nutri-Score en France

On note parmi ces entreprises Auchan, Casino, Danone, Intermarché, Bonduelle, Leclerc ou encore Fleury Michon, etc. Auchan s’engage même à vendre ses produits avec Nutri Score au Portugal. Un nombre d’entreprises qui ne fait que progresser depuis la signature de l’arrêté le 31 octobre 2017 pour laquelle la CLCV était présente. C’est un signe encourageant et nous engageons les entreprises qui ne l’ont pas encore fait à apposer le Nutri-Score sur leurs produits.

Et au niveau européen ? 

Des réflexions sont en cours à la Commission Européenne sur l'efficacité des différents systèmes d'étiquetage nutritionnel simplifié. La CLCV y milite pour le NutriScore et contre les labels susceptibles de tromper les consommateurs.

Récemment, la ministre de la Santé publique, Maggie De Block, a pris la décision d'introduire le nutri-score comme label alimentaire en Belgique.

La CLCV s’oppose aux tentatives de brouillage des consommateurs

Nous insistons sur la nécessité qu’un seul logo nutritionnel soit utilisé en France afin d’éviter la cacophonie et nous nous opposons tout particulièrement à la tentative de certains industriels de mettre en place le logo ENL (Evolved Nutrition Label), basé sur la portion. Pourquoi ?

  • Car contrairement au Nutri-Score qui est un logo synthétique de la qualité nutritionnelle globale du produit, le logo ENL présente 4 pastilles de couleur (rouge, orange ou verte) pour les seules teneurs en matières grasses, en acides gras saturés, en sucres et en sel du produit. C’est un nouveau flot d’informations difficiles à comprendre par tous les consommateurs ! Avec un tel logo on s’éloigne de l’objectif de clarification de la qualité globale des produits !

Nous considérons le logo ENL comme trompeur : le logo ENL minimise la mauvaise qualité nutritionnelle des produits et entrainera des erreurs d’évaluation de la part des consommateurs. Ainsi, certaines boissons sucrées, les moins bien classées avec le Nutri-Score (orange foncé ou E), se verront attribuer une pastille rouge pour le sucre mais des pastilles vertes pour le sel, les matières grasses ou les acides gras saturés. La présence de 3 pastilles vertes sur les quatre présentes peut donner l’impression qu’une forte consommation du produit n’est pas si défavorable ! Cela est un stratagème pour redorer l’image des produits et va à l’encontre des objectifs de santé publique !

  • La présence de plusieurs logos sur les produits présentés en rayons entraine la confusion dans l’esprit des consommateurs. Une cacophonie qui ne favorise pas des choix éclairés et simples en conditions d’achat…

 

Dernière modification le 21/09/2018