Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

Le camembert

Quand on prononce le nom « camembert », en France comme à l’étranger, de nombreux consommateurs imaginent des vaches normandes broutant une herbe verte, bien grasse, dans des prairies parsemées de pommiers… C’est dire si ce fromage est associé à l’image de la Normandie !

Le « camembert de Normandie », le vrai, le traditionnel, se distingue par son AOP. Il est forcément fabriqué dans les départements normands (Orne, Manche, Calvados et frange occidentale de l’Eure) avec du lait produit par des vaches laitières (au moins 50 % de l’effectif du troupeau en race pure normande) pâturant au moins 6 mois de l’année. Le lait mis en œuvre pour la fabrication du « camembert de Normandie AOP » est obligatoirement du lait cru. Pas de lait thermisé, pasteurisé ou stérilisé ! Le lait ne doit jamais être chauffé au-delà de 40°C. Il ne doit pas non plus subir de traitements tels que l’ultrafiltration ou la microfiltration. De ce fait, les camemberts AOP se font rares dans les rayons des grandes surfaces depuis 2008, année où les grands groupes laitiers ont décidé de sortir du label.

À côté des « camemberts de Normandie AOP », des camemberts fabriqués en Normandie mais sans AOP, on trouve également en rayon des camemberts fabriqués dans d’autres régions françaises. Par exemple, ceux figurant sur l’image sont fabriqués à Wierre-Effroy (Pas-de-Calais). À plus de 300 km du village de Camembert ! On trouve même à l’étranger des camemberts fabriqués en dehors du territoire français ! C’est ainsi qu’en voyage, j’ai pu découvrir un camembert polonais ou un camembert américain. En effet, en l’absence de protection particulière, le mot « camembert » est devenu un terme générique, tombé dans le domaine public. De ce fait, ce fromage est particulièrement imité.

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA