Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV

Les Cerises

Avec l’été revient le temps des cerises.

En raison de la main d’œuvre importante nécessaire à sa cueillette, la cerise est un fruit assez cher, autour de 4€/kg. Son prix peut néanmoins varier fortement d'une année à l'autre en raison des conditions climatiques. Par exemple, un printemps exceptionnel dans les régions de production se traduit par une récolte abondante et des prix convenables, presque divisés par 2 par rapport à une mauvaise année. 

Plusieurs variétés de cerises sont disponibles dans les étals. Mais, l’essentiel des ventes concerne les cerises douces (comme les Burlats, les Summit ou les Napoléon). Les cerises acidulées (par exemple les Griottes) sont plutôt réservées à l’industrie ou la confection de cerises à l’eau de vie.

Juteuse et bien parfumée, la cerise est un des fruits rouges les plus sucrés. Elle fournit en moyenne 68 kcal pour 100 g. Bien pourvue en vitamine C, en provitamine A, elle est riche en pigments aux propriétés antioxydantes. Une petite partie des glucides présents dans la cerise est du sorbitol, une substance laxative. C'est pourquoi il vaut mieux éviter d’en manger en très grande quantité.

À l’achat, les cerises doivent être bien charnues, lisses et brillantes, sans meurtrissures avec une queue verte ni sèche, ni molle. Fragiles, les cerises ne se conservent pas plus d’un jour ou deux.

Les cerises se consomment d’abord telles quelles, mais on peut aussi les cuisiner en clafoutis, en tarte, en compote ou même en accompagnement de viandes.

Les années où les cerises sont abondantes, on peut en profiter pour faire des confitures ou pour les congeler (lavées puis coupées en deux ou dénoyautées) en prévision de l'hiver. Elles pourront alors servir à réaliser des clafoutis, des compotes ou être mélangées aux salades de fruits.

Commentaires   

# ODDON Léa 12-07-2009 00:00
C'est vrai qu'ici, dans la vallée du Rhône,il y a eu des cerises en quantité !!!! il y en avait même trop... j'ai vu des arbres entiers laissés à l'abandon parce qu'ils n'arrivaient plus à les vendre.... les gens en avait énormément chez eux... et n'achetaient pas ailleurs....
Répondre
# gautier 13-07-2009 00:00
Dans d'autres régions aussi, car quand les cours sont trop bas ,une fois le cout de la main oeuvre payée ,le prix d'achat des grandes surfaces,il n'y a aucun bénéfice pour l'arboriculteur ;-)onc travail à perte,il n'y a aucun interet a les cueillir.
Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA