Imprimer cette page

Noix, Noisettes,...

L’hiver pointe le bout de son nez... Et sur les étals débarquent les noix et les noisettes en coque. Récoltées entre septembre et octobre, c’est le plus souvent sèches que nous les consommons.

En début de saison, la production française est mise à l’honneur dans les magasins. En provenance du Périgord, du Sud-Ouest ou de la région Rhône-Alpes, c’est actuellement que les noix et noisettes sèches sont les plus goûteuses. Seules les noix du Périgord et la noix de Grenoble bénéficient actuellement d’une AOC. Le reste de l’offre commerciale provient généralement d’Italie ou de Turquie.

Les noix et les noisettes sont des fruits oléagineux, c'est-à-dire fournisseurs d'huile. Elles sont donc riches en lipides et très énergétiques. Cependant, consommées en quantité raisonnable, il n’y a pas de raison pour les exclure de notre alimentation (sauf en cas d’allergie aux fruits à coque). D’autant que leur composition originale est particulièrement intéressante. Les noix sont particulièrement riches en acides gras polyinsaturés, notamment en sous forme d’oméga 3 qui font souvent défaut dans notre alimentation. Les noisettes, quant à elles, sont surtout riches en acides gras mono-insaturés de type oléique, comme dans l’huile d’olive.

Pour choisir des noix et des noisettes de qualité, on peut se fier au bruit et à l’aspect. Si en secouant la coque, on entend le fruit bouger, cela signifie qu’il est desséché. La présence de trous sur les coques indique sinon la présence d’un passager clandestin tout du moins sa visite. Entières, les noix et les noisettes peuvent se conserver dans un endroit frais et sec (mais pas au réfrigérateur) pendant quelques mois. Décortiqués, ou en poudre, les fruits rancissent rapidement, à cause de leur teneur en acides gras insaturés. C’est pourquoi il convient de les garder dans une boîte hermétique et de les consommer rapidement. Une DLUO figure à cet effet sur les emballages des fruits à coque vendus écalés ou en poudre.

En cuisine, on peut associer les noix et les noisettes aux salades, aux salades de fruits, les poudrer sur les compotes ou sur des légumes en crumble. Elles ont aussi leur place sur les plateaux de fromage. Et si on fait son pain soi-même, pourquoi de pas les incorporer tout simplement à la pâte de temps à autre ?

Commentaires   

# zabo 15-11-2009 00:00
Bonjour Célia, sais-tu si les noix conservent un bon pouvoir nutritif même cuites??? Bizzabo
Répondre
# Celia 20-11-2009 00:00
Zabo
Par noix cuites, je suppose que vous faîtes allusion à l'incorporation de noix dans des pâtes à gâteaux ou à pain.
Les oméga3 sont sensibles aux températures élevées, c'est pourquoi les huiles riches en oméga 3 comme l'huile de colza ou l'huile de noix supportent mal la cuisson à haute température.
Dans le cas des patisseries, la température atteinte au coeur du gâteau ne devrait pas trop altérer les acides gras essentiels des noix. Attention cependant, les recettes traditionnelles de pâtisseries aux noix souvent très riches et très caloriques.
Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA