MSC « Pêche durable »

MSC Portrait French WLa « pêche durable » a pour objectif de maintenir la viabilité de la pêcherie et de minimiser son impact sur la ressource et le milieu marin.

Le logo bleu du MSC identifie des produits issus d'une pêche durable et bien gérée.

 

Son histoire

Le MSC (Marine Stewardship Council) est né d’un partenariat entre WWF et Unilever en 1997, dans le but de :

  • Reconnaitre et récompenser les pêcheries durables et bien gérées ;
  • Travailler avec les acteurs de la filière pêche pour faire évoluer le marché des produits de la mer vers la durabilité ;
  • Permettre aux consommateurs d’identifier facilement les produits de la mer durables.

Le MSC est une organisation indépendante depuis 1999.

Intérêt

Le logo du MSC figure surtout sur les emballages de poissons surgelés ou de plats cuisinés à base de poisson de plusieurs marques (Findus, Carrefour, Iglo, ...).

Le MSC distingue les pêcheries à la gestion et aux pratiques écologiquement responsables. Il se base sur le Code de conduite de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) pour une pêche responsable et est conforme aux Directives de la FAO pour l’étiquetage écologique du poisson.

Comment ça marche ?

Les pêcheries souhaitant être labélisées doivent être conformes au référentiel environnemental du MSC pour une pêche durable. Pour garantir son impartialité, le MSC a mis en place un programme de certification faisant appel à une tierce partie accréditée.

La pérennité des stocks de poisson ciblés, la préservation de l'écosystème ainsi que l’efficacité du système de gestion de la pêcherie sont prises  en compte. Une fois la certification obtenue, les pêcheries doivent se soumettre à un audit de suivi annuel de leur activité.

Les distributeurs, les restaurateurs et les transformateurs de produits de la mer qui choisissent d'apposer le logo du MSC sur leurs produits doivent s’acquitter d’une licence d’utilisation du logo.

Quelle crédibilité ?

En toute rigueur, ce marquage n’est pas un label puisqu’il ne relève pas des pouvoirs publics (comme le Label Rouge) mais d’un organisme privé.

Récemment, quelques scientifiques ont appelé le MSC à se réformer afin de promouvoir et garantir une pêche encore plus durable. Malgré ces critiques, en l’absence d’écolabel européen, la certification MSC est la plus utilisée.

D'autres pistes pour consommer du poisson durable

Afin de consommer du poisson de manière responsable, nous pouvons aussi essayer de diversifier nos achats en privilégiant des espèces pour lesquelles les stocks sont jugés satisfaisants par les scientifiques.

Par exemple, le WWF a publié une liste des espèces menacées dont il vaut mieux éviter la consommation.

Réseau Océan Mondial, un réseau d’ONG, de musées océanographiques et de centres de recherche, a également lancé une campagne intitulée « Mr Goodfish » afin d’inciter les consommateurs à manger du poisson de manière durable. Pour chaque saison, le site mrgoodfish.fr publie une liste des espèces débarquées dans les ports français que nous pouvons consommer sans crainte de vider les océans.

Vous pouvez aussi trouver des restaurants et des poissonneries « labellisées » « Bon pour la mer, Bon pour moi ». Ces établissements s’engagent à mettre en avant des espèces dont les stocks ne sont pas menacés.