Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mer.
17
oct. 12

Boissons énergisantes ou énergétiques ?

La confusion est courante.

Boisson energisanteD’après une étude menée dans le Nord-Pas de Calais par l’IRBMS(*) entre mars 2011 et avril 2012 auprès de 3396 personnes, 52% des sondés ne font pas la différence entre une boisson énergisante (Red Bull et autres) et une boisson énergétique spécifiquement conçue et adaptée à la pratique sportive (Gatorade, Powerade…). 28% des personnes interrogées pensent même que les energy-drinks riches en caféine sont des boissons adaptées à l’effort. Côté sportifs de haut niveau, la confusion règne également puisque 49% d’entre eux ignorent qu’il s’agit de boissons fondamentalement différentes.

En effet, les boissons énergisantes ne sont pas des boissons de l’effort ! Ce sont avant tout des boissons « excitantes » ! Une « qualité » qui n’améliore pas forcément les performances et qui peut même perturber l’adaptation de l’organisme à l’effort. D’ailleurs les fabricants le reconnaissent eux-mêmes puisqu’ils indiquent sur les canettes que leurs boissons sont « inadaptées pour l’hydratation du sportif à l’effort ». Et pour cause ! Leur minéralisation n’est pas adaptée aux besoins de l’effort et leur forte teneur en caféine favorise la perte d’eau et de minéraux, ce qui s’oppose aux besoins de récupération et peut favoriser les blessures.

Cependant, tous les jours, tout est fait pour entretenir la confusion ! Les marques ont recours à de célèbres sportifs de haut niveau pour leurs campagnes de promotion et sponsorisent de nombreuses manifestations sportives. Quant aux publicités vantant les boissons énergisantes, elles évoquent la recherche de performance, le dépassement des limites... Pourtant, cette confusion peut s’avérer dangereuse !

Rappelons que la consommation de boissons énergisantes est actuellement soumise à une surveillance sanitaire. Elle a pour objectif de recueillir les répercussions de ces boissons énergisantes sur la santé (maux de tête, tachycardie, anxiété, tremblements, malaise….). Si donc vous rencontrez un problème, même bénin, lors de la consommation de ces boissons, nous vous recommandons d’en informer le centre de toxico-vigilance le plus proche de votre domicile. Cette déclaration est gratuite, anonyme.

(*)IRBMS : Institut Régional de Biologie du Bien-être, de la Médecine et du Sport Santé en Nord-Pas de Calais - http://www.irbms.com/

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA