Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
lun.
08
févr. 10

Caféine : stop à l’escalade !

La caféine se glisse désormais dans la poche sous forme de shots, de comprimés ou de chewing-gum.

Les produits à forte teneur en caféine déferlent sur le marché. À croire que nous manquons tous de punch ! Après la commercialisation de canettes des célèbres marques de boissons énergisantes, voilà que RedBull, DarkDog et Burn nous proposent des mini formats (des shots ou shooters). Dans les rayons des grandes surfaces ou en parapharmacie, les compléments alimentaires et des chewing-gums enrichis en caféine et/ou guarana pullulent. De quoi mettre dans sa poche ou son sac la même quantité de caféine que celle contenue dans une canette !

Pourtant une supplémentation en caféine peut parfois conduire aux urgences. C’est par exemple le cas d’un de nos internautes qui a fait un malaise après avoir consommé plusieurs jours de suite le complément alimentaire Juvamine Fizz (pour lire son témoignage). Précédemment, un jeune homme nous avait raconté lors d’une des actions sur l’alimentation de la CLCV du Boulonnais que sa consommation régulière de grandes quantités de RedBull l’avait conduit un soir à l’hôpital pour des troubles du rythme cardiaque.

Ces produits se banalisant, il est très regrettable que des contre-indications ou des avertissements ne figurent pas systématiquement sur les emballages. C’est pourquoi la CLCV interpelle conjointement le Ministère de la santé et les fabricants afin que des mentions d’étiquetage spécifiques à ces produits soient définies. Nous demandons également qu’une réflexion soit engagée sur l’instauration, par voie réglementaire, de teneurs maximales en caféine pour les boissons énergisantes mais aussi pour les autres aliments enrichis en caféine (compléments alimentaires, chewing-gum, etc...). Il nous paraît important d’agir dès maintenant avant que les concentrations et les doses de caféine n’atteignent les sommets observés dans d’autres pays.

Lire notre Une à ce sujet

Commentaires   

# Hugues 09-02-2010 00:00
Oui, je l'avoue, je consomme parfois ce genre de boisson, principalement le Monster M-80.

Là où je trouve qu'il y a exagération, c'est dans l'attaque contre ces dites boissons, alors qu'on oublie complètement la première source de caféine: le café.

J'ai entendus quelqu'un me dire que je ne devrais pas boire de ces boisson, alors que lui-même en était à son 6e café d'une série de 12 par jour...

Je ne dis pas qu'il ne faut pas informer nos jeune, mais combien d'entre eux seront réellement concientiser suite à un avertissement écrit en "font" 6 dans le bac d'une cannette?

Je crois que la balle est dans le camps des parents, qui se doivent d'accepter leur responsabilités face à l'enseignement de leur progéniture, et arrêter de se fier sur la société! Les institution et gouvernement ont autre choses à faire que de mettre du papier-bulle partout pour pas que quelqu'un se fasse mal!
Répondre
# jozzy-online 02-03-2010 00:00
pourquoi pas:-)
Répondre
# MARTIN 11-03-2010 00:00
encore une fois, le seul moyen et de faire une énieme loi qui ne servira à rien
c'est toujours pareil pour quelques exces c'est tout le monde qui doit subir des restrictions
ces boissons ne sont pas plus dangeureuses que d'autres si elles sont consommées avec moderation.
comme l'a dit une personne dans un message precedent c'est aux parents de faire de la prevention et arretons de tout regir par des lois inneficaces
Répondre
# Claire 18-07-2010 00:00
Je souhaiterais savoir si les différents destinataires des courriers adressés par la CLCV (au ministère public et aux sociétés commercialisant ces produits énergisants)ont répondu. S'il est fort probable que Redbull, Coca Cola et autres multinationales concernées ont fait la sourde oreille, j'imagine que la ministre a dû répondre à ce courrier. Pourriez-vous diffuser son courrier ?

Mon fils de 18 ans qui consomme des alcools forts en boîte les week-ends depuis quelques mois (notamment des whisky-cocas ou des cocktails à base de vodka), en augmentant les doses de week ends en week ends...jusqu'à 10 verres dans la même soirée, m'a annoncé hier qu'il se met maintenant à boire du mélange "Redbull Vodka". Il répond à mon argumentation pour tenter de lui faire prendre conscience du danger du mélange "boissons énergisantes/al cool" que ce sont les serveurs des boîtes de nuit qui leur proposent ces boissons...il en conclut donc que c'est sans danger...

Il m'a dit également que le danger se trouvait dans la "taurine" que Red Bull a retiré de la composition de sa boisson suite à la polémique de l'an dernier sur les boissons énergisantes.

Répondre
# Celia 19-07-2010 00:00
La société Coca Cola a demandé à rencontrer la CLCV suite aux courriers envoyés. Je laisse le soin à Charles Pernin qui les a reçu et qui a suivi ce dossier de vous donner plus de précisions dès son retour de congés.
Concernant Red Bull, la version commercialisée en France depuis juillet 2008 est identique à celle vendue dans les autres pays, c'est à dire avec Taurine.
L’EFSA a rendu un avis plutôt rassurant sur la Taurine et le Glucuronolacton e aux doses utilisées dans les boissons énergisantes et pour des niveaux de consommation "raisonnables".
Cependant, il est évident que ces boissons sont "à consommer avec modération". Il est également déconseillé de les associer à de l’alcool ou à un effort physique (comme danser toute la nuit en discothèque).
Répondre
# Charles 02-09-2010 00:00
Bonjour,

Suite à notre action sur les boissons énergisantes, Coca Cola a souhaité nous rencontrer. Nous avons saisi cette occasion pour discuter avec le fabricant des boissons Burn et Monster des risques liés à l'association alcool+caféine et à la banalisation de ces produits. Il semblerait que le syndicat national des boissons rafraichissante s, fédération professionnelle regroupant les entreprises du secteur, travaille à une charte pour "une communication responsable" sur les boissons énergisantes. Mais une telle charte n'aura aucune valeur réglementaire et chaque fabricant sera libre de l'appliquer ou non.

Du côté de l'état, la Direction de la concurrence et de la consommation (DGCCRF, service rattaché au Minsitère de l'économie) nous a affirmé avoir demandé aux fabricants d'inscrire la mention "ne pas dépasser 1'shot'/jour" sur les emballages. Il ne semble pas toutefois qu'il y ait d'obligation réglementaire dans ce domaine. La Dgccrf terminait son courrier en indiquant vouloir "rapidement attirer l'attention de la commission européenne et des autres états membres sur les risques associés à des consommations importantes de caféine que la seule mention d'étiquetage ne lui semble pas pouvoir juguler". Il semblerait donc que les pouvoirs publics réfléchissent à des mesures de limitation des teneurs en caféine dans les produits alimentaires. Affaire à suivre...
Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA