Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
ven.
09
sept. 11

Ces laits qui n’en sont pas

Les « laits » végétaux sont à la mode.

Prisés par les végétariens, recherchés par les opposants aux produits laitiers, les « laits » végétaux sont désormais largement présents dans les supermarchés, parfois même au rayon « lait UHT ». Parce qu’ils ont la couleur du lait ou sa texture, on les qualifie abusivement de « laits ». Mais il s’agit en réalité de boissons produites à base de végétaux, comme des céréales, des oléagineux. Si la plus connue et la plus consommée est à base de soja, on en trouve aussi à base de riz, d'amande, d'avoine, de châtaigne ou encore d’épeautre... Du point de vue réglementaire, seules les boissons à base d’amande ou de coco peuvent porter le nom de lait.

Certains, comme moi, les consomment pour leur goût. Mais de nombreux consommateurs achètent les jus végétaux pour remplacer le lait. Qu’en est-il réellement ?

Dans le cas des enfants de moins de 3 ans, ce ne sont pas des boissons adaptées à leurs besoins nutritionnels et physiologiques spécifiques. Il ne faut donc pas les substituer au lait maternel ou aux laits de croissance.(*) 

En ce qui concerne les adultes, les atouts mis en avant par les marques sont la teneur en fibres des jus végétaux, l’absence de cholestérol (évidemment ! puisqu’il s’agit d’un aliment d’origine végétale) et de lactose (le sucre naturel du lait), un argument particulièrement séduisant pour les personnes qui digèrent mal le lait (**). Cependant, malgré les efforts des industriels, ces boissons ne sont pas strictement équivalentes à un produit laitier. Seul le Tonyu (boisson à base de soja) a une teneur en protéines proche de celle du lait de vache. Pour les autres jus végétaux, elle est nettement moins élevée. De plus, afin d’approcher les valeurs nutritionnelles du lait demi-écrémé et de sa texture, certaines boissons sont enrichies avec du sucre, des huiles, du sel, des épaississants… Mais aussi parfois avec du Calcium ! En effet, contrairement au lait, ces jus en sont quasiment dépourvus.
Attention aux mauvaises surprises ! Si elles sont plutôt pauvres en matières grasses, les boissons à la châtaigne, à l’épeautre ou à l’avoine se révèlent beaucoup plus sucrées que le lait, même lorsqu’elles sont « sans sucre ajouté ».

Il convient donc de lire attentivement les étiquettes afin de savoir ce qu’on achète vraiment !

(*) Il existe des préparations infantiles à base de soja, mais ces préparations n’ont rien à voir avec les boissons à base de soja que l’on trouve en général dans le commerce.

(** ) Les personnes souffrant d'une intolérance au lactose, le sucre naturel du lait, digèrent mal le lait. Elles peuvent par contre consommer les produits laitiers tels que les yaourts, les fromages.

 

En savoir plus Boisson Gerblé au Soja : Un pépin dans la pépite anticholestérol

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA