Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
lun.
01
févr. 10

Compotes à la Danone

Le groupe Danone se (re)lance dans les compotes en ultra-frais. 

Une nouvelle manière pour le groupe de contribuer à la santé du plus grand nombre... en nous proposant une des 5 portions de fruits et légumes dont nous avons besoin. 

Depuis quelques semaines, Danone investit les rayons frais des supermarchés en lançant deux nouveautés. Il ne s’agit pas pour une fois de produits laitiers mais de compotes Taillefine et Gervais. Le groupe alimentaire marche donc sur les plates-bandes de Materne, Héro et Andros... Enfin, pour celles d’Andros, pas sûr puisque Danone lui a tout de même confié la fabrication de ses compotes. Cependant, le partenariat entre le leader des produits laitiers et celui de la compote n’est pas mentionné sur les emballages.

Les compotes Taillefine « Les jardins gourmands » sont évidemment destinées aux femmes actives soucieuses de leur ligne puisque chaque pot de 100g n’apporte que 50 kcal. Elles sont bien sûr sans sucre ajouté... mais additionnées d’édulcorants (E950 et E951, mieux connus sous les noms d’Acésulfame K et Aspartame). Rien de révolutionnaire donc pour celles qui comme moi sont attachées à la compote 100% pur fruit, sans sucre ajouté et sans édulcorants, quelle soit industrielle ou faite maison.

Les Gervais « Fruitpote » sont par contre plus originaux. Ils allient environ 90 % de fruit et un soupçon de lait entier. Moins sucré qu’une compote classique grâce à l’emploi de fructose, les « Fruitpote » mettent en avant des bénéfices santé inédits pour la catégorie et très attractifs pour les parents ! Selon Danone, chaque pot de 100g correspond à une portion de fruits. Mais grâce à l’ajout de citrate de Calcium et de vitamine D, les « Fruitpote » sont aussi source de Calcium et de vitamine D. Une supplémentation (vous ne pensiez quand même pas que cela venait des 8% de lait ?) censée contribuer à la bonne croissance osseuse des petits bouts de chou.

De quoi rendre Danone, très doué pour les campagnes promotionnelles, incontournable sur nos écrans de télé en 2010 !

Prix constatés le 28 janvier 2010, Auchan Côte d’Opale
Compote Taillefine « Les jardins gourmands » Pomme-Poire : 1,69 € les 4 pots de 100g
Compote Gervais « Fruitpote » Pomme-Poire : 1,65 € les 4 pots de 100g

Taggé sous

Commentaires   

# gary josiane 10-02-2010 00:00
C'est si simple de faire une compote, bien moins chère : pommes 2€ le KG au marché bio.
Puisqu'on parle de Danone, je vous fais part d'un article paru dans "l'age de faire" de décembre:
C'est un pavé dans la mare que lance un chercheur français dans la prestigieuse revue scientifique "Nature".Pour Didier Raoult, patron du labo de virologie de la Timone, à Marseille, les yaourts et autres boissons lactées farcies aux probiotiques que l'on nous fait avaler depuis près de vingt ans auraient leur part de responsabilité dans l'épidémie d'obésité qui frappe les enfants.Les probiotiques, vous savez, ce sont ces bactéries censées booster nos défenses immunitaires que Danone ajoute à la pelle dans certains Yaourts Le hic est que ces "bonnes bactéries sont les mêmes que celles utilisées dans les élevages industriels comme activateurs de croissance. En clair pour faire grossir à vue d'oeil cochons et poulets. Un porc gavé de probiotique, c'est 10% de plus sur la balance. Apparament ça marche aussi fort chez les humains. ( paru aussi dans le canard enchainé)
Répondre
# Celia 10-02-2010 00:00
D’après nos informations, l’étude que vous citez fait débat dans la communauté scientifique. Il ne semble pas y avoir de consensus autour de ses conclusions. Plus généralement, une étude scientifique, quelle qu’elle soit, ne permet pas à elle seule de tirer de conclusions définitives. Elle peut tout au plus apporter un éclairage sur un aspect du sujet. Les bactéries probiotiques font partie des "substances" pour lesquelles l'EFSA est chargée actuellement de vérifier le bien-fondé scientifique des allégations. Il est donc prudent d'attendre avant de tirer des conclusions.
Deux petites remarques cependant sur l'étude de D Raoult. Les probiotiques utilisés en élevage ne sont pas les probiotiques utilisés par Danone pour fabriquer Actimel ou Activia. Chez les animaux d’élevage, les probiotiques permettent d’améliorer les conditions sanitaires des animaux. Il en résulte un moindre taux de mortalité dans les élevages et une croissance améliorée des animaux. Il s’agit bien de croissance des animaux et non de gain de corpulence. Ainsi l'étude de D Raoult ne montre pas que les poussins sont plus gros (ils ne deviennent pas obèses!) mais qu'ils grandissent plus vite (en poids mais aussi en taille).
Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA