Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mer.
17
déc. 08

Le Bio dans tous ses états

La demande de produits Bio est de plus en plus importante, malgré des prix en moyenne plus élevés que les produits conventionnels.

 Si certaines marques occupent le terrain depuis de nombreuses années, désormais tout le monde s’y met.

Le consommateur n’est donc plus obligé de se rendre dans un magasin spécialisé pour faire ses achats de produits issus de l’agriculture biologique. La grande surface à proximité peut suffire, puisque non seulement on trouve des produits Bio dans les gammes de grands groupes agroalimentaires (Danone, Nestlé), mais même les marques de la grande distribution ont une déclinaison Bio.

L’offre s’est également considérablement élargie. Elle ne concerne plus uniquement les produits laitiers et des produits bruts (comme la viande, les fruits et légumes ou les céréales), mais également des plats cuisinés (et pas uniquement ceux traditionnellement réservés aux végétariens). J’ai même vu des frites surgelées Bio dans mon supermarché.

D’après des enquêtes, les consommateurs citent la santé comme première raison de consommer du Bio. Acheter Bio, c’est d’abord bon pour la santé de la planète. Mais, consommer Bio, cela ne veut pas dire forcément manger diététique et ce n’est pas la garantie d’une meilleure qualité nutritionnelle. Après tout, un saucisson Bio est aussi gras qu’un saucisson conventionnel. De plus, certains fabricants ont massivement recours à l’huile de palme comme matière grasse dans leurs recettes. Même d’origine biologique, cela reste une matière grasse de piètre qualité nutritionnelle (sans compter que faire venir d’Asie de l’huile de palme ne me semble pas sans impact sur l’environnement). Récemment, une étude publiée dans le British Journal of Nutrition a même montré que consommer des carottes bio ou des carottes cultivées selon des techniques usuelles ne semblait pas montrer d’intérêt différent sur la santé.

Alors le débat est lancé ! Vous êtes plutôt bio, dîtes-nous ce que vous en attendez ? 

Pour en savoir plus sur ce label et ces garanties

Taggé sous

Commentaires   

# La poule pondeuse 17-12-2008 00:00
Personnellement j'achète pas mal de bio, mais plus dans un souci environnemental que de santé (même si celui-ci peut jouer, pour la viande ou les agrumes dont je récupère le zeste par exemple). J'achète aussi peu de plats préparés (à part la pâte feuilletée par exemple, que je ne prends pas bio car jusqu'ici toutes les marques bio que j'ai vues ne sont pas pur beurre). Et effectivement, je ne mange pas super diététique pour autant (je fais de la brioche bio, des frites bio...) !
Répondre
# vallat 19-12-2008 00:00
Un éleveur du Sud Ouest, produisant des canards , oies et autres dérivés, engraisse ses volailles avec...
de la farine de soja venant de CHINE.
Celle ci contenait de la mélanine.
Alors, il y a bio et BIO.
Répondre
# GENAND 30-12-2008 00:00
Réponse à M. VALLAT
Si l'éleveur du sud-ouest achetait du soja venant de Chine, c'est parce que la France n'en produit pas assez. Dommage ! et d'autre part si ce soja contenait de la mélanine, malgré la contrôle d'Ecocert, c'est que, à priori, il n'y avait aucune raison, jusqu'à présent, de rechercher un tel produit dans l'alimentation. Va-t-on s'amuser à rechercher tous les produits existants dans l'alimentation, ce n'est pas possible.
Par contre la mélanine a quand même été détecté et la farine de soja n'a pas été distribué aux volailles. Ce n'est pas comme l'huile de moteur venant d'Ukraine qui a quand même été incorporé à de nombreuses denrées qui n'ont pas été retiré du marché !
Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA