Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mer.
01
déc. 10

NutriNet met son grain de sel

Décidément, depuis quelques semaines, le sel est au cœur de l’actualité.

Après la création de SALT, après plusieurs reportages dans les médias, c’est au tour de NutriNet de faire le point sur la consommation de sel en France.

D’après plusieurs études convergentes, la consommation moyenne de sel en France était de 9 à 10g par jour en 2000. Après l’analyse d’environ 140 000 enquêtes alimentaires réalisées auprès des internautes inscrits dans le programme NutriNet, les apports alimentaires moyens de sel sont de 8,4 g/j. Avec des différences entre les hommes (9,2 g/j) et les femmes (7,6 g/j) ... mais avec une certaine homogénéité quelque soit l’âge, les caractéristiques socio-économiques, ou la région des NutriNautes. Par contre, les apports en sel sont plus élevés chez les personnes en surpoids, et particulièrement chez les personnes obèses, et plus faibles chez les sujets maigres (indépendamment de l’apport calorique).

En termes de santé publique, cette réduction en dix ans est plutôt une bonne chose. Mais il reste bien du chemin à parcourir pour atteindre les recommandations internationales. Seulement 5% des hommes et 18% des femmes ont un apport de sel total inférieur ou égal à 6 g/j qui est la recommandation de l’AFSSA. On chute même à 1% des hommes et 5% des femmes si on passe à la recommandation de l’OMS, soit 5g/j.

Une fois ce plus, cette étude met en lumière l’importance du sel caché. La salière et le sel utilisé dans la cuisson des aliments ne correspondent qu’à 1/4 du total de l’apport en sodium (soit 2,1g par jour). Le reste provient directement des aliments : le pain et les biscottes, la charcuterie, les fromages, les légumes préparés (crudités…) ou cuits et les « snacks » et autres « fast food ».

Alors bien sûr, nous pouvons faire attention à ne pas trop consommer de produits salés. Mais s’il n’y a pas de sérieux efforts de la part des fabricants d’aliments (en particulier des boulangers), je crains qu’il faille encore de nombreuses années pour atteindre les recommandations. Pendant ce temps, combien de maladies cardiovasculaires, combien d’AVC aurions-nous pu éviter ?

Vous pouvez vous aussi devenir NutriNaute en vous inscrivant sur le site Etude-NutriNet-Santé.

Taggé sous

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA