Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mer.
16
nov. 11

Où en est-on des pesticides dans l’UE ?

L’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments a publié son rapport annuel sur les résidus de pesticides dans l'alimentation observés dans l’Union Européenne en 2009.

PesticidesAprès avoir analysé plus de 67 000 échantillons, provenant de près de 300 types d’aliments différents, seuls 2,6 % des échantillons analysés ont dépassé les limites maximales de résidus (LMR) de pesticides légales en 2009, contre 3,5 % en 2008. Près de six échantillons sur dix (61,4 %) ne contenaient aucune trace de résidus de pesticides en 2009. Un résultat stable par rapport à 2008 (62,1 %), mais en nette hausse par rapport à 2006 (53,9 %).

En ce qui concerne le Bio, la législation européenne n’autorise l’emploi que d’un nombre très limité de pesticides. Les LMR ont été dépassées dans environ 0,5 % des échantillons issus de l’agriculture biologique analysés. En ce qui concerne la France, aucun dépassement de LMR n’a été enregistré et près de 97 % des échantillons ne contenaient pas de traces de résidus.

La législation européenne est également très restrictive en ce qui concerne la présence de résidus de pesticides dans les aliments destinés aux très jeunes enfants. Sur les 1 888 échantillons d’aliments pour bébés, la limite légale n’a été dépassée que dans 15 échantillons.

Quelques bémols cependant ! Davantage de pesticides dépassant les LMR ont été observés dans des aliments importés de pays hors Union Européenne que dans des échantillons provenant de l’UE (6,9 % contre 1,5 %). Plus inquiétant, le pourcentage d’échantillons contenant plus de 2 résidus atteint 25,1 % des échantillons au niveau communautaire.

Il convient de ne pas baisser la garde !
Pour la CLCV, les efforts de la recherche, des politiques publiques et des agriculteurs doivent rester orientés vers la mise en place de techniques alternatives permettant de réduire le recours aux pesticides. D’autant qu’on connaît mal les effets des mélanges de ces substances !

En attendant, côté consommateur, mieux vaut continuer à laver et/ou éplucher les fruits et les légumes avant de les manger !

(*)LMR : teneur maximale autorisée de résidus de pesticides pouvant se trouver dans et sur un produit alimentaire. Elle est définie pour l’aliment brut (non lavé, non épluché) et est bien inférieure au seuil toxicologique.

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA