Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mer.
10
juil. 13

Red Bull : une boisson qui ne donne pas des ailes

Une étude a mesuré les effets des energy shots sur les performances des coureurs.

Boisson energisanteLes experts de l’EFSA ont reconnu qu’il existe bien, d’après la littérature scientifique, une relation entre consommation de caféine et capacité d’endurance. Du coup, de nombreux athlètes (toutes disciplines confondues) et des amateurs ont recours aux boissons énergisantes et aux shots dans l’espoir d’améliorer leurs performances. D’autant que « la boisson qui donne des ailes » a basé une bonne partie de sa communication autour du sponsoring de sportifs connus et de la participation à des compétitions de renom.

Mais une récente étude publiée dans la revue Nutrients(*) vient fragiliser le mythe des boissons énergisantes. Ses auteurs ont suivi les performances de 6 coureurs expérimentés (chrono de référence moyen de 15 minutes sur 5 km). Chacun d’entre eux a participé à 3 courses à pied après avoir ingéré à l’aveugle soit 59 ml d’un placebo, soit un shot de 59 ml de Red Bull contenant 80mg de caféine soit 59 ml d’une boisson à base de Yerba mate (une plante sud américaine) contenant 140 mg de caféine d’origine naturelle.
Au final, la consommation avant la course d’une des deux boissons énergisantes du commerce n’a en rien amélioré les performances sportives des coureurs. Aucune ne leur a donné des ailes !

Bien sûr, il s’agit de résultats obtenus sur un échantillon de petite taille et pour un seul type d’activité sportive. Mais ces travaux ont le mérite de relativiser les vertus supposées des energy drinks qui sont perçus, notamment par les plus jeunes, comme des potions magiques ou presque.
De plus rien pour l’instant ne démontre qu’il y ait plus de bénéfices à consommer des boissons énergisantes que de risques. En effet, la  consommation excessive de caféine peut, en particulier chez les personnes sensibles à cette substance, entrainer des effets indésirables tels que l’anxiété, l’agitation, des maux de tête, l’irritabilité, l’insomnie, la tachycardie ou des palpitations. Des effets pas vraiment compatibles avec une saine pratique sportive !

(*) Nutrients 2013, 5(6), 2062-2075; doi:10.3390/nu5062062 «The Effects of Caffeinated “Energy Shots” on Time Trial Performance », Matthew Mark Schubert, Todd Anthony Astorino and John Leal Azevedo Jr.

Commentaires   

# gautier 09-08-2013 15:15
Marketing,ça prouve juste qu'une chose,lorsque le marketing est bien fait ,il induit le consommateur en erreur en diffusant des information erronée.A moins de vraiment faire des recherches la plupart des gens tombent dans le panneau. Ils prennent pour prescription des allégations santé.
Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA