Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mer.
17
nov. 10

Traquer le sel dans les étiquettes

Débusquer le sel présent dans les aliments n’est pas forcément aisé.

L’association SALT, qui regroupe des professionnels de santé mobilisés pour la réduction du sel dans les aliments transformés, nous donne quelques repères pour savoir si un aliment est très salé ou non.

Pour 100g d’aliment Pour 100g d’aliment
Aliment à faible teneur en sel moins de 120mg de Sodium moins de 0.3g de sel
Aliment à teneur moyenne en sel entre 120 et 400mg de Sodium ente 0.3g et 1g de sel
Aliment à teneur élevée en sel plus de 400mg de Sodium plus de 1g de sel

Munie de ce tableau, je décide d’aller examiner les rayons d’un des supermarchés de mon agglomération. Passage en revue de quelques rayons... Avec des surprises à la clé !

Bien sûr, côté jambon, tous les produits –y compris ceux ornés d’un « -25% de sel »– se révèlent avoir une teneur en sel élevée. Idem du côté des pains industriels ! Mais surprise au rayon des produits apéritifs, on peut trouver quelques références moyennement salées en examinant de près les étiquettes. Au rayon petit-déjeuner, je débusque certains biscuits beaucoup plus salés que la moyenne. L’entreprise se révèle intéressante (Voir les détails)... Mais fastidieuse !
Il faut s’armer de patience, d’une calculatrice et selon l’âge d’une paire de lunette ! En effet, les produits sont loin d’être clairement étiquetés ! En général, c’est écrit en tout petit. Ici c’est le sel qui figure... Là, on indique une quantité de Sodium(*). Sur ce paquet, l’indication est en grammes. Ailleurs, on a des milligrammes. Et pour corser le tout, sur certains produits, pourtant fortement contributeurs, comme le pain ou les fromages, aucune indication !

Au quotidien, nous consommons trop de sel. Parfois sans même nous en rendre compte ! La consommation moyenne de sel est d’environ 9g par jour en France (voire 15g pour les gros consommateurs). C’est encore loin des recommandations fixées par l'AFSSA qui sont de 6 g (soit une cuillère à café).

Si les consommateurs doivent changer leurs habitudes, il serait bienvenu que les industriels fassent un effort pour nous rendre la tâche moins compliquée. Par exemple, en améliorant les recettes quand cela est possible ou en mettant en place un étiquetage simple et compréhensible par tous. Et pourquoi pas avec des indicateurs colorés, comme cela se fait déjà dans d’autres pays ?

(*) Pour obtenir la quantité de sel (en grammes), il faut multiplier la teneur en Sodium (en grammes) par 2,54.

Taggé sous

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA