Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
ven.
15
janv. 16

2016 : année des légumineuses

L’ONU a déclaré l’année 2016 « année internationale des légumineuses ». L’occasion de (re)découvrir les bénéfices des légumes secs.

2016 année des légumineuses

Qu’est-ce que les légumineuses ?

Les légumineuses, appelées « légumes secs » en cuisine, sont largement cultivées dans le monde. Certaines sont destinées à l’alimentation des animaux : luzerne, lupin, trèfles, pois protéagineux... D’autres sont comestibles par l’homme et constituent dans certaines régions une part importante dans l’alimentation de base. C’est le cas par exemple des lentilles, des fèves, des haricots, des pois et pois chiches.

Une production française de qualité

En France, la production de certains légumes secs est protégée par des signes de qualité. C’est le cas de la Lentille verte du Puy et du Coco de Paimpol qui possèdent une AOP. Quant au Haricot Tarbais, à la Lentille verte du Berry, au Lingot du Nord et à la Mogette de Vendée, ils possèdent une IGP. Certains de ces produits ont aussi un Label Rouge.

Des atouts nutritionnels

Peu à peu oubliés des menus des Français en raison de leur réputation d’être longs à préparer et difficiles à digérer, les légumes secs ont pourtant fait les beaux jours de la gastronomie française et méditerranéenne depuis l’antiquité.

Riches en fibres, en vitamines du groupe B et en magnésium, mais aussi source de protéines végétales et de glucides complexes, les légumes secs tentent de reconquérir nos menus.

Les végétariens en consomment régulièrement, associés aux céréales. Mais tous, nous pouvons essayer de les adopter. En effet, en raison de leur faible effet sur la glycémie et de leur richesse en protéines (6 à 9 g pour 100 g), ils contribuent à la sensation de rassasiement, un signal essentiel de la régulation de la prise alimentaire.

Quelques astuces pour les cuisiner

La plupart des légumes secs nécessite un trempage de plusieurs heures indispensable à leur préparation. Par contre, ce n’est pas le cas des lentilles vertes et orange, ce qui en facilite l’utilisation.
De nombreux ouvrages recommandent d’ajouter de la sarriette et de saler les légumes secs en fin de cuisson pour en faciliter la digestion. Personnellement, je cuis ces légumes, pendant 10 min, dans de l’eau additionnée de bicarbonate, avant de les cuisiner.
Si on ne dispose que de quelques minutes pour préparer son repas, on peut tout à fait avoir recours aux conserves ou aux produits sous vide.

Découvrez quelques idées pour mettre à l’honneur les légumes secs en 2016

Salade de Pois chiches, Salade de Lentilles au céleri et aux pommes

Soupe aux pois cassés et aux lardons, Crème de Lentilles vertes, Soupe Harira express

Plus de recettes dans la rubrique Côté Cuisine

Taggé sous

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA