Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
ven.
21
déc. 12

Gourmandise et nutrition pendant les fêtes

Un mariage impossible ?

Dinde NoelPendant les fêtes de fin d’années, nous aurons de nombreuses occasions de festoyer autour de repas conviviaux. Cependant, les réveillons traditionnels sont souvent synonymes d’excès et de repas trop riches. Est-il possible, quand on reçoit ses amis et sa famille, de concilier équilibre et modération avec plaisir et convivialité ?

Pour d’abord, au moment de concocter votre menu de fêtes, évitez les associations de plusieurs plats riches au sein d’un même repas (par exemple, foie gras en entrée, chapon sauce au foie gras ou à la crème, pommes dauphines, bûche pâtissière).

Pour l’apéritif, sans renoncer aux traditionnels petits fours, pensez à présenter également des recettes gouteuses à base de crudités (bâtonnets de légumes, feuilles d’endives…), de sauces légères au fromage blanc. Pour les petits fours, privilégiez les toasts au pain complet ou de seigle plutôt qu’au pain de mie.

Pour l’entrée, les crustacés, les huîtres, le saumon sont des alternatives moins caloriques que le foie gras. Si toutefois vous souhaitez régaler vos convive avec du foie gras, jouez sur la quantité (une fine tranche) et sur la présentation (un dressage en volume donne l’impression d’une entrée copieuse).

Côté plat principal, l’oie et le chapon restent des volailles grasses. Elles peuvent être remplacées par des volailles maigres (dinde, pintade, caille), du gibier voire même du poisson ou des fruits de mer. Pour l’accompagnement, pour remplacer les habituelles pommes noisette, pourquoi ne pas miser sur les légumes de saison ? Laissez place à votre imagination pour réaliser des associations de légumes gouteuses. C’est la pleine saison des endives, du potimarron, des panais, des choux, des topinambours …

Et voici le moment tant attendu du dessert ! Si vous êtes attaché à la tradition de la bûche, les bûches glacées sont plus légères en général que les bûches pâtissières du commerce. Cependant, un somptueux repas de fêtes peut tout à fait se terminer par une salade de fruits exotiques.

À chaque étape, prenez le temps de déguster, évitez de vous resservir, et écoutez votre corps pour savoir vous arrêter de manger à temps. Vous ne vous en porterez que mieux le lendemain.

Pour votre santé, usez de modération en ce qui concerne les boissons alcoolisées qui sont par ailleurs riches en calories. On peut tout à fait faire la fête en limitant sa consommation à un petit verre d’alcool à chaque étape du repas.

Conseils tirés du Café Débat « Gourmandise et nutrition en période de fête », organisé par la CLCV d’Indre et Loire. Merci à Julie Capelle, diététicienne nutritionniste.

Rillette de saumon fumé

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA