Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mar.
19
juil. 16

Grosse chaleur

En été, très naturellement, nous adaptons notre alimentation.

Oubliés les pot-au-feu, les potées ! Nous mangeons plus de fruits, de crudités, nous privilégions les plats froids, nous buvons plus. Cette adaptation de notre consommation est d’autant plus importante que le thermomètre grimpe. 

Lorsqu’il fait très chaud, nous perdons beaucoup d’eau en transpirant, afin de maintenir la température de notre corps autour de 37°. Nos besoins en eau augmentent également si nous pratiquons une activité physique sous le soleil. Alors, rapidement, nous pouvons avoir très soif, signe que nous sommes déshydratés.

C’est pourquoi il est important de boire, régulièrement, sans même attendre d’avoir soif pour compenser les pertes hydriques. Bien sûr, l’eau fraîche, non glacée, est la boisson idéale. Elle peut être parfumée avec une rondelle de citron, un peu de sirop, ou remplacée par des tisanes, des jus de fruits... Par contre, il vaut mieux éviter les boissons riches en caféine (café, thé, colas, boissons énergisantes), très sucrés (les sodas par exemple) ou les boissons alcoolisées. En effet, elles favorisent la déshydratation.

Les aliments ont aussi leur rôle à jouer. Certains fruits et légumes comme le melon, la pastèque, les pêches, les prunes, les tomates, les courgettes, les concombres sont particulièrement riches en eau. Les produits laitiers, les sorbets, les soupes froides peuvent également participer à la réhydratation.

Ces conseils peuvent sembler banals mais ils prennent une importance accrue pour les personnes âgées et les très jeunes enfants. En effet, ils sont particulièrement sensibles aux risques de déshydratation et de coup de chaleur quand la température ambiante est élevée. Dans ce cas, une bonne hydratation peut s’avérer vitale.

Taggé sous

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA