Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
ven.
03
oct. 08

Les champignons sauvages

Un des plaisirs associés à l’automne est le ramassage des champignons. 

 Peut-être envisagerez-vous, lors d’une promenade en forêt, de ramener quelques spécimens avec l’espoir de les consommer. 

Rappelons qu’il convient d’être prudent. De manière générale, il vaut mieux se limiter aux seules espèces comestibles et facilement identifiables et ne ramasser que des champignons en parfait état (si possible en entier pour en faciliter l’identification). En cas de doute sur une espèce, un pharmacien compétent ou l’association de mycologie de votre secteur pourra vous aider. C’est pourquoi, il vaut mieux de munir de plusieurs paniers lors la ballade, afin de séparer les champignons suspects et éviter ainsi d’éventuelles contaminations. La récolte terminée, lavez-vous soigneusement les mains.

Les champignons sont des aliments fragiles et leur conservation est délicate (les sacs plastiques sont à éviter). C’est pourquoi il faut les nettoyer soigneusement et les cuisiner rapidement après récolte.

La consommation de champignons sauvages est un réel plaisir pour les papilles et la plupart d’entre nous les appréciera, par exemple en omelette. Néanmoins, il peut arriver que certaines personnes ne réagissent pas bien à la dégustation, surtout si les champignons sont consommés en trop grande quantité ou insuffisamment cuits. Dès le moindre trouble digestif, contactez, sans hésiter, un médecin, le SAMU ou le Centre antipoison de votre région.

Taggé sous

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA