Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
jeu.
29
juil. 10

Peut-on encore manger du poisson ? (2ème Partie)

Pour notre santé, le PNNS nous recommande de consommer du poisson deux fois par semaine. Mais, peut-on encore mettre du poisson au menu sans pour autant vider les océans ?

En raison de ses qualités nutritionnelles, le poisson est un allié précieux de notre santé. Cependant, certaines espèces très appréciées des consommateurs (Cabillaud, Flétan, Empereur, Thon rouge...) sont menacées par la surpêche malgré l’existence de quotas. En aquaculture, certaines pratiques peuvent avoir un impact écologique négatif. Comment donc réussir à consommer du poisson de manière responsable ?

Nous pouvons tout d’abord privilégier des espèces de saison.  Tout comme pour les fruits et légumes, il existe  un calendrier des saisons pour les poissons. Il permet de ne pas acheter les poissons durant leurs périodes de reproduction, de ponte ou de frai ou quand les juvéniles sont petits.

Nous pouvons également acheter de préférence des espèces issues de la pêche locale pour lesquelles les stocks sont jugés satisfaisants par les scientifiques. Par exemple, le Centre de la Mer Nausicaa et l’IFREMER mettent en ligne chaque trimestre des espèces pêchées au large de nos côtes que l’on peut consommer sans nuire à la planète.

Malheureusement, les consommateurs européens ne sont pas près d’avoir un écolabel européen. Il nous faut donc nous contenter de ce qui existe déjà. Par exemple, pour l’aquaculture, le label Bio ou le Label Rouge ; pour le poisson sauvage, frais ou surgelé, pour les produits élaborés à base de poisson, le label privé MSC.

En adoptant aujourd’hui ces gestes simples, nous pouvons manger du poisson sans vider les océans. Nous (re)découvrirons aussi  des espèces peu coûteuses et tout aussi délicieuses, ce qui ne gâche rien.

Taggé sous

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA