Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
ven.
12
nov. 10

SALT milite pour moins de sel

La création du groupe SALT a été officiellement annoncée le 21 octobre 2010.

SALT

SALT (Sodium Alimentaire, Limitons les Taux) regroupe des experts issus du monde de la médecine, de l’agroalimentaire, de la recherche... décidés à partir en guerre contre l’excès de sel.

En effet, consommé en trop grande quantité, le sel peut être à l’origine de graves maladies comme les accidents cardiaques ou cérébrovasculaires. Alors que l’OMS recommande de ne pas dépasser 5g(*) de sel par jour (2g de sodium), les études montrent qu’en France, les apports en sel sont d’environ 9g par jour. Voire 12g par jour pour ou plus chez certaines personnes !

Bien sûr, à la maison, ne pas mettre de salière à table permet de limiter les apports de sel. On peut aussi réduire le sel ou le remplacer dans les plats que l’on cuisine soi-même et ne pas rajouter de sel sur les plats servis au restaurant ou à la cantine. Mais ces efforts resteront dérisoires ! Car le sel domestique ne représente qu’une très petite partie de ce que nous absorbons quotidiennement.

En fait, environ 80 % du sel consommé provient d’aliments transformés par des industriels et des artisans. Nous l’absorbons donc le plus souvent à notre insu. Pour les produits emballés, la quantité de sel (ou de sodium) figure sur les étiquettes. Mais franchement, il faut être un consommateur sacrément motivé pour s’y retrouver ! Quant aux produits non emballés (comme le pain, pourtant grand contributeur), aucune information sur le sel n’est accessible aux consommateurs.

C’est pourquoi, pour SALT, il est temps d’agir ! Sa stratégie a l'avantage de ne pas dépendre d’un changement de comportement des consommateurs. C’est donc principalement aux pouvoirs publics et aux fabricants que SALT s’adresse. Car c’est aux fabricants qu’il incombe de réduire le taux de sodium dans leurs produits.

SALT rejoint en ce sens les préoccupations de la CLCV. En effet, depuis déjà plusieurs années, notre association  milite pour la réduction progressive de la teneur en sel dans le pain et dans les aliments préparés industriellement. Elle demande également qu’un étiquetage approprié, avec une information intelligible par tous, soit mis en place.

(*) La plupart des gouvernements ont fixé à 2300 mg par jour le seuil de sodium à ne pas dépasser, ce qui correspond à moins de 6 g de sel par jour.

Taggé sous

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA