Lactel : y a de l’eau dans le lait

Dis, c’est quoi cette fausse bouteille de lait ? 

pack lactel maxLes campagnes de publicité du groupe Lactalis ont depuis longtemps inculqué aux consommateurs que « L’essentiel est dans Lactel ».

Désormais, pour le déjeuner de leurs bambins de trois à huit ans, les parents sont invités à choisir Lactel Max qui se targue de « participer au bon développement de l’enfant »

Sur quoi repose cette allégation très vague que l’on pourrait d’ailleurs appliquer à un grand nombre d’aliments aussi ordinaires que les fruits et légumes, la viande, l’ensemble des produits laitiers, les féculents, etc ? Tout semble résider dans un cocktail de vitamines (11 d’après l’étiquetage) et de minéraux censé faire de ce breuvage une véritable potion magique.

Pourtant, l’agence européenne de sécurité alimentaire, qui vient de terminer un travail titanesque d’évaluation des allégations santé, n’a jamais validé de lien entre ces nutriments et le bon développement de l’enfant. Lactel va ainsi à l’encontre du droit européen qui prévoit qu’à terme seules des allégations validées scientifiquement pourront figurer sur les produits.

Mais ce n’est pas tout : non content de tirer sur les grosses ficelles du marketing « santé », Lactel n’hésite pas à nous vendre du lait dilué !

Un coup d’œil à la liste des ingrédients montre en effet qu’il n y’a pas que du lait dans Lactel Max mais aussi de l’eau ! D’après la teneur en protéines, nous estimons que l’eau doit même représenter près de 20% de la composition de ce produit.

Un joli tour de passe-passe quand on sait qu’au final Lactel Max (1.30 euro/litre) est vendu de 45 à 50% plus cher qu’une authentique bouteille de lait ! Ce ne sont pas les quelques fifrelins de vitamines et le sucre ajouté pour masquer l’effet de la dilution qui peuvent justifier un tel écart de prix. Et malheureusement tous les consommateurs qui ne prendront pas le temps de lire les étiquettes vont acheter fort cher un mélange qui n’est pas sans rappeler la bonne vieille fraude que l’on appelait jadis le « mouillage du lait »…

(Publié le 10 avril 2012)