Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
lun.
07
sept. 09

Faut-il être mince pour emprunter ?

Tout naturellement, les professionnels de santé se préoccupent du poids de leurs patients. Mais de plus en plus souvent, ces données intéressent aussi les banquiers et les assureurs.

Récemment, j’ai contracté un petit prêt auprès de ma banque. Comme d’habitude, afin de garantir cet emprunt, mon banquier m’a remis le questionnaire médical demandé par l’assurance. Sur la seconde page, à ne remplir qu’en cas de problème de santé, la première question concernait mon poids et ma taille. Tiens, l’assureur s’intéresserait-il à mon IMC (indice de masse corporelle calculé à partir du poids et de la taille) pour évaluer sa prise de risque ?

Mon banquier m’explique alors qu’en général, les clients ayant un IMC trop élevé voient leur dossier rejeté par l’assurance. Une telle « mésaventure » a fait dernièrement le tour des médias. Le client d’une banque (45 ans, 160 kg pour 1,80m) ne parvient pas à trouver d’assureur acceptant de garantir le prêt immobilier pourtant accordé par l’établissement financier. D’après les statistiques des assureurs, les risques de complications ou de décès prématuré seraient trop élevés à cause de son obésité.

Souvent, le surpoids et l’obésité sont perçus comme des facteurs de stigmatisation sociale ou de dégradation de la qualité de la vie. Depuis quelques années, ce sont leurs conséquences sur la santé qui sont mises en avant. Désormais, il faudra aussi reconnaître que l’obésité peut marginaliser socialement et financièrement.

Taggé sous

Commentaires   

# gautier 07-09-2009 00:00
Malheureusement ,il n'y a pas de fumée sans feu, et la santé n'est pas un acquis ,il faut s'entretenir un minimum .
Certains passent leur loisirs a nettoyer leur belle voiture mais délaissent leur entretien physique.
Notre corps est quand même notre premier "véhicule"
Si certains sont marginalisés c'est parce que leurs statistiques d'épérance de vie sont moindre par rapport aux plutot minces.

Répondre
# Rani 08-09-2009 00:00

Bientôt plus personne ne pourra être assurés si on accepte ce genre de dérives

On risque aussi sa santé en étant trop maigre, en faisant des régimes inconsidérés, en faisant du vélo sans casque, en traversant en dehors des clous... Personne n'est à l'abri d'un cancer, d'une maladie subite ou d'un accident La liste des risques est malheureusement bien trop longue...


Répondre

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA