Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
mer.
07
nov. 12

Produits alimentaires entamés

Combien de temps peut-on les conserver ?

FrigoSi vous êtes un habitué de notre site, la DLC et la DLUO n’ont plus de secrets pour vous. (Vous avez encore un doute ? Vite consultez cette page). Bien sûr, vous savez également que ces dates limites ne sont garanties que si vous avez convenablement respecté les conditions de conservation spécifiques que le fabricant a indiquées sur l’emballage. Mais une fois l'emballage ouvert, la date limite figurant sur l’emballage ne représente plus grand-chose.

À part quelques aliments secs avec DLUO (pâtes sèches, riz, céréales, …) pour lesquels il suffit de refermer soigneusement l’emballage, la plupart des aliments entamés devront être conservés au frais après ouverture, recouvert d’un film étirable ou dans un contenant hermétique et consommés très rapidement. En effet, une fois l’emballage ouvert, ils sont de nouveau particulièrement sensibles aux contaminations par de mauvaises bactéries. Cela semble évident pour les aliments sur lesquels figure une DLC mais cela vaut aussi pour de nombreux produits sur lesquels figure une DLUO.
Ainsi, le lait UHT qui peut se conserver 3 mois dans un endroit frais et sec à l'abri de la chaleur doit passer au frigo (4°C) et doit être consommé dans les 48 heures une fois ouverture. Même chose pour les jus de fruits et les sodas. S’en est fini du placard, direction le frigo une fois le bouchon dévissé et on se dépêche de finir la bouteille dans les 4 à 5 jours qui suivent. Et on pourrait ajouter à cette liste les conserves (vider le contenu dans un récipient hermétique, conserver au réfrigérateur et utiliser rapidement), les sauces et condiments, …

Bien que cela ne soit pas obligatoire, les fabricants indiquent souvent sur les emballages les conditions et la durée de stockage après ouverture. Il convient de les rechercher (attention, elles ne figurent pas forcément près de la date limite), de les lire (même si elles sont écrites en tout petits caractères) et de les respecter.

N’hésitons pas, non plus, à faire preuve de bon sens ! Si un aliment entamé sent mauvais, s’il a un aspect « bizarre », bref, s’il ne nous inspire pas confiance, pas d’hésitation ! Même si le délai indiqué par le fabricant n’est pas échu, c’est direction la poubelle ! Pas question de mettre sa santé en jeu sous prétexte d’éviter le gaspillage !

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA