Les sites de la CLCV
Adhérer à la CLCV
ven.
07
janv. 11

Nouveaux aliments : sous vigilance !

L’ANSES a mis en place un dispositif de Nutrivigilance.

En décembre 2010, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation de l’environnement et du travail (ANSES) a lancé un dispositif permettant d'identifier rapidement d'éventuelles réactions nocives liées à la consommation de nouveaux aliments, d’aliments enrichis, de denrées destinées à une alimentation particulière. Cette surveillance complète celle mise en place en 2009, qui ne concernait que les compléments alimentaires.

Le marché des aliments ou des boissons enrichis en « substances à but nutritionnel ou physiologique » (vitamines, minéraux, acides aminés, mais aussi extraits de plantes, …) ne s’est jamais aussi bien porté. Tout comme celui des compléments alimentaires ! De nouveaux aliments ou de nouveaux ingrédients mais aussi des produits alimentaires destinés à des populations spécifiques (les séniors, les sportifs, les intolérants au gluten, ...) arrivent sur nos étals ou sont en vente sur Internet. Lors de leur consommation, certains d’entre nous peuvent ressentir des effets indésirables (parfois sévères) et en tout cas non attendus.

Afin d’améliorer la sécurité des consommateurs, il est important que ces problèmes soient signalés et analysés. Des situations à risque, des contre-indications, des précautions d’usages pourront ainsi être identifiées.

C’est pourquoi nous vous encourageons à signaler à votre médecin ou à votre pharmacien tout effet potentiellement indésirable survenu après la consommation d’une de ces catégories d’aliments. Ces professionnels de santé sont au cœur du dispositif de Nutrivigilance. Au moyen d’un formulaire en ligne, respectant l'anonymat du consommateur, ils en informeront l’ANSES

Vous pouvez aussi, dans un second temps, en informer la CLCV afin que nous puissions nous assurer de la suite donnée à ces remontées d’informations.

Taggé sous

Ajouter un Commentaire



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA